Aller au contenu
Vita Pecunia » Le viager » Acheter en viager quand on est jeune

Acheter en viager quand on est jeune

age acheter viager

Si vous souhaitez acheter en viager et que vous vous demandez comment faire, peut-être vous êtes vous déjà posé la question sur l’âge de l’acheteur. L’âge de l’acheteur n’est pas juridiquement encadré et n’importe quel majeur capable peut investir dans un viager immobilier.

Il faut cependant veiller à respecter un âge maximal pour l’acheter du viager immobilier.

Rappel sur le viager

Le viager par définition, c’est une transaction immobilière unique où le vendeur cède sa propriété, tout en conservant le droit d’y habiter ( cas le plus fréquent que l’on nomme vente en viager occupé ).

Le prix de vente se compose d’un bouquet initial, versé au moment de la transaction, suivi de rentes viagères périodiques, garantissant ainsi une stabilité financière pour le vendeur jusqu’à la fin de ses jours.  

Cette démarche permet à l’acheteur d’acquérir la nue-propriété du bien, tandis que le vendeur continue à en profiter pleinement, offrant ainsi une solution durable et équilibrée pour les deux parties impliquées.

Quel est l’âge idéal de l’acheteur en viager ?

Pour que le crédirentier continue à percevoir ses rentes, il est nécessaire que l’acheteur ne décède pas avant le vendeur.

Les viagéristes ont tendance à considérer que le vendeur et l’acheteur doivent être séparés d’une génération, c’est-à-dire entre 15 et 20 ans.

Cependant étant donné qu’il n’existe pas d’âge idéal pour acheter en viager car cela dépend de nombreux aléas de la vie et de probabilité variables dont notamment l’espérance de vie du vendeur et de son décès. Nous vous conseillons par prudence de retenir un écart d’au moins 25 ans. 

Cette recommandation s’explique du fait que , la différence de 15-20 ans souvent évoqué n’est plus adaptée selon nous aujourd’hui compte tenu de la longévité actuelle des séniors.

Les avantages d’acheter en viager quand on est jeune

Le coût initial est attrayant en viager occupé, avec une décote généralement de 30% à 40% (DUH).

Lorsque l’on est jeune et que l’on souhaite faire une offre pour une vente immobilière, il est difficile d’obtenir un crédit immobilier notamment pour  l’acquisition d’un bien en nue propriété, ainsi dans le cas d’un viager vous pourrez payer le bien au travers de rente viagère

Ainsi acheter en viager quand on est jeune peut constituer une excellente introduction à l’investissement immobilier

Les risques d’acheter en viager quand on est jeune

Acheter en viager quand on est jeune peut sembler être une opportunité attrayante, mais cela comporte également son lot de dangers surtout lorsque l’acheteur est jeune. 

Quels sont les risques du coup ?

Le risque majeur est l’impact de l’écart d’âge, nous allons voir ça en utilisant une table de mortalité générationnelle TGH-05. 

Le but étant de trouver la probabilité que l’acheteur (homme) décède avant le vendeur (homme) selon son âge pour juger les risques associés. Afin de mieux appréhender les risques liés notamment à l’achat en viager quand on est jeune.

Afin d’éviter de multiplier les résultats, nous nous sommes uniquement focalisés sur un acheteur masculin de 40 ans. Bien entendu, les résultats ne sont pas les mêmes pour un acheteur d’un âge différent. Et ce, même si les écarts d’âge entre l’acheteur et le vendeur sont conservés.

Le résultat de l’étude est synthétisé dans le tableau suivant :

Âge de l’acheteurÂge du vendeurProbabilité que l’acheteur décède avant le vendeur
404532,45%
405019,77%
405511,49%
40606,73%
40654,05%
40702,49%
40751,53%
40800,91%
40850,52%
40900,29%
40950,17%

Cette étude est riche en enseignements. On apprend que le risque pour un acheteur de 40 ans de décéder avant le vendeur âgé de 15 ans de plus que lui est de 11,5% !

Ce risque est très important : sur 10 transactions ayant de telles caractéristiques, 1 acheteur décèdera avant le vendeur!

Une différence de 20 ans présente un risque deux fois plus faible.

Nous voyons donc bien que l’écart d’âge entre l’acheteur et le vendeur est un élément crucial à considérer, car il influence grandement les risques encourus. 

Ainsi la prudence lors d’un achat en viager quand on est jeune s’avère être la meilleure alliée pour naviguer dans ce marché immobilier particulier, nous vous conseillons ainsi de retenir un écart d’au moins 25 ans avec le vendeur afin de suivre au mieux la réalité actuelle autour de la longévité des séniors.

Conclusion sur acheter en viager quand on est jeune

Acheter en viager quand on est jeune comporte à la fois des avantages et des risques à prendre en considération. 

Les avantages incluent un coût initial attrayant, des facilités de paiement mensuel et une introduction à l’investissement immobilier. 

Cependant, il est essentiel de connaître certains risques qui peuvent avoir un réel impact sur la vie des acheteurs, en particulier en termes de probabilité de décès prématuré par rapport au vendeur, selon leur différence d’âge.

Pour minimiser ces risques, il est essentiel d’adopter une approche prudente et de choisir un écart d’âge d’au moins 25 ans avec le vendeur. 

Cette recommandation reflète mieux la réalité actuelle de la longévité des seniors et offre une meilleure sécurité pour acheter en viager quand on est jeune

En savoir plus sur l’âge d’achat d’un viager

2 commentaires sur “Acheter en viager quand on est jeune”

    1. Bonjour,

      Il n’y a aucune contrainte réglementaire sur l’âge du vendeur ou de l’acheteur.
      Néanmoins, la différence entre vos âges et faible et le risque que vous décédiez avant le vendeur est donc plus élevé.
      La rente devra toujours être payée malgré le décès de l’acheteur. Il faudra donc vous assurer que vos héritiers seront en capacité de continuer à payer la rente.

      Bien à vous,

      Cyrille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *