Acheter ou vendre un corps de ferme en viager

Saviez-vous qu’il est parfaitement possible d’acheter ou de vendre une ferme agricole en viager? Le corps de ferme fait partie des différents types de biens immobilier que l’on peut acheter ou vendre en viager.

Qu’est-ce qu’un corps de ferme?

Le corps de ferme est la partie principale d’un bâtiment immobilier agricole. Ce type de bien immobilier peut également s’appeler longère.

En plus des bâtiments d’habitation, on retrouve également les appentis et les dépendances (les bâtiments spécialisés).

Les activités de la ferme sont diverses :

  • Les animaux : chevaux, cochons, moutons, volailles, lapins ou encore pigeons ;
  • La transformation des produits : céréales, huiles, laits et fromages, vins ;
  • Les végétaux : cultures de céréales, de légumes, de fruits et cultures sous serres.

ferme viager

Où trouver des fermes?

On trouve principalement les fermes agricoles à la campagne sur le territoire français : l’Ardèche, la Drôme, la Gironde ou le Vaucluse. Nous trouvons également de nombreuses fermes en Belgique dans les milieux ruraux.

Le prix d’un corps de ferme en viager

La valeur vénale d’une ferme agricole vendue en viager est similaire aux prix du marché des bâtiments agricoles.

Il est donc très compliqué de répondre à cette question puisque le prix dépend de nombreux facteurs : la situation géographique, la superficie du bâtiment, des extérieurs et de ses dépendances ou encore l’état de la longère.

Cependant, nous pouvons retenir une moyenne de 1 500€/m² en France pour acheter une ferme agricole.

Les types de viager immobilier pour acheter un corps de ferme

On retrouve les types de viager immobilier classique pour l’acquisition d’une ferme.

L’investisseur pourra donc acheter sa ferme en viager occupé. Dans ce cas, le propriétaire, bien souvent un agriculteur retraité, occupera le bien immobilier. L’acheteur lui versera donc un bouquet le jour de la vente, puis versera de manière périodique des rentes viagères. Le versement des rentes s’arrêtera au décès du vendeur (appelé le crédirentier). Dans ce cas, l’acheteur pourra récupérer la pleine propriété de la ferme.

S’il souhaite exploiter la ferme, l’acheteur doit l’acquérir en viager libre. Dans ce cas, le propriétaire laisse le corps de ferme vide d’exploitation. Comme dans le cas d’un viager occupé, l’acheteur (appelé débirentier), versera un bouquet (une somme d’argent), le jour de la vente. Il réglera ensuite périodiquement des rentes viagères jusqu’à la mort du vendeur. La seule différence est que l’acheteur pourra prendre possession de la totalité de la ferme (la pleine propriété) dès le jour de la vente. Cela est donc intéressant si l’acheteur souhaite exploiter la ferme agricole.

En savoir plus :

  • Le local commercial en viager
  • Acheter ou vendre un appartement d’habitation
  • La maison d’habitation en viager
  • Un terrain en viager
  • Investir dans un investissement locatif déjà loué
  • L’acquisition d’un immeuble en viager
  • Le viager mutualisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.