La vente en viager

La vente en viager est une forme de vente immobilière particulière. Une personne âgée vend sa maison en contrepartie d’un montant versé le jour de la vente (appelé le bouquet) et des rentes viagères qui seront versées par l’acheteur jusqu’au décès du vendeur. Le contrat de vente viager est flexible et s’adapte aux nombreuses situations que peut rencontrer le vendeur.

Pourquoi vendre en viager?

Pour le vendeur, l’intérêt du viager est d’obtenir un complément de revenu jusqu’à la fin de ses jours. En effet, en conservant la propriété de son bien immobilier, il ne peut profiter de son capital qui sera transmis à ses héritiers. Le viager lui permet également d’obtenir un capital le jour de la vente qu’il pourra transmettre à ses enfants ou à ses héritiers. Enfin, le viager est également un moyen de convertir un capital en rente. Par exemple, la vente d’un logement en viager libre permet au crédirentier d’obtenir une rente jusqu’à sa mort et ainsi s’assurer de conserver un certain train de vie s’il venait à vivre longtemps. Dans le cas d’une vente classique, il aurait, dans ce cas, probablement consommé tout le capital de la vente.

La fiscalité du vendeur de viager

Le vendeur d’un viager doit s’acquitter d’impôts sur plusieurs sources de revenus et de patrimoine. La fiscalité s’applique sur les revenus du viager (les rentes), la plus-value lors de la vente du viager ou encore l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Les conditions pour vendre en viager

Le viager immobilier est flexible et il existe donc peu de conditions pour vendre en viager. Cependant, certaines choses sont conseillées afin de vendre plus facilement et sereinement votre bien en viager.

 

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.