Les frais et les charges en viager et leur répartition

Les frais d’entretien du logement vendu en viager ainsi que les réparations et les travaux doivent être précisés dans le contrat viager. Cela afin de garantir une transparence et une bonne entente entre l’acheteur et le vendeur d’un viager immobilier.

La taxe foncière

La taxe foncière est un impôt local prélevé annuellement auprès du propriétaire du bien immobilier. Dans le cas du viager, le bien est démembré. Ce pose donc également la question de savoir qui doit s’acquitter de cet impôt?

Les travaux

Les travaux dans une maison ou un appartement peuvent être nombreux. Au moment de leur réalisation, il peut donc se poser la question de savoir qui, de l’acheteur ou du vendeur, doit régler la note.

Les frais de notaire

Les frais de notaires sont généralement acquittés par l’acheteur du viager immobilier. Contrairement à une transaction immobilière classique, les frais de notaire se calculent et doivent se calculer différemment.

Les réparations

Les réparations sur un bien immobiliers peuvent être nombreuses selon la vétusté de la maison. La nature de ces réparations peuvent être diverses : murs, sols, plomberie mais aussi toit, façade etc.

Les charges locatives

Dans le cas d’un viager en copropriété, le propriétaire du bien (puis éventuellement son locataire) doivent payer périodiquement des charges locatives pour le compte de la copropriété.

 

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.