Investir dans l’immobilier rentable

Choisir un bien en viager ou un logement en vente classique est une décision qui doit être mûrement réfléchie. Si vous investissez seul, sans faire appel à un professionnel, prenez des précautions quant à la sélection du bien immobilier, et aux vérifications concernant la qualité du bien. Quelques conseils pour vous aider à réussir votre investissement dans l’immobilier.

investir immobilier rentable

Dans quel bien immobilier investir ?

Premièrement acheter l’emplacement ! Cela est non négociable. Si votre appartement, maison ou immeuble… est bien situé alors vous n’aurez aucun problème à louer, à revendre et votre bien immobilier prendra logiquement plus de valeur avec le temps.

En ayant cet élément en tête, il faut trouver la perle rare dans votre secteur de prédilection. L’élément le plus important à avoir en tête, c’est de bien acheter, au bon prix par rapport au prix du marché moyen de votre ville. Pour cela, il y a plusieurs possibilités : trouver un bien immobilier avec des rénovations à réaliser, dans ce cas le prix sera naturellement plus bas et/ou trouver un propriétaire décidé à vendre rapidement, qui ne sera donc pas réticent à l’idée de négocier le prix d’achat. Si les deux conditions sont réunies alors vous pouvez obtenir un très bon prix et comme on dit la bonne opération se fait à l’achat ! Avoir un prix de départ négocié sécurisera votre situation et vous permettra d’avoir logiquement une meilleure rentabilité, si vous êtes décidé à louer votre bien immobilier. A retenir donc pour commencer, bien investir dans l’immobilier c’est tout d’abord prospecter afin de trouver un prix en dessous du prix moyen de votre marché.

Acheter pour louer facilement

Si vous achetez un bien immobilier dans l’objectif de le louer, n’oubliez pas que vous n’êtes pas la cible. Il faut donc mener une réflexion sur la cible idéale à viser, pour choisir un bien correspondant à ses attentes, susceptible d’être rapidement loué. Par exemple, si vous décidez de cibler des étudiants, privilégiez des petites surfaces à proximité d’écoles et de transports en commun. Nous vous conseillons de commencer par des opérations assez “classiques”, ainsi la location d’un T2 sera idéale pour les plusieurs cibles : étudiant, jeune actif, couples… Les autres types d’opérations immobilières seront à considérer par la suite, par exemple l’investissement dans un immeuble de rapport.

Nous en revenons à l’emplacement, plusieurs facteurs faciliteront grandement la location pour tout type de locataire : réputation du quartier, emplois, écoles et commerces à proximité.

Acheter près de chez soi


Investir dans l’immobilier dans votre ville de prédilection est conseillé, pour deux raisons évidentes. D’abord, parce que vous savez où vous achetez, vous connaissez le meilleur quartier où acheter, les infrastructures à proximité… vous saurez “vendre”, présenter les points forts de ce bien facilement. Ensuite, parce qu’il vous sera nécessaire d’intervenir en cas de problème dans votre logement. Plus il sera près de vous, plus vous pourrez intervenir rapidement. Vous pouvez aussi déléguer la gestion à une agence immobilière.

Prenez garde à la rentabilité de votre investissement locatif. Le loyer devra toujours couvrir l’ensemble des frais relatifs à l’investissement : loyers – emprunt – assurances – frais de copropriété – taxes = > 0. En faisant vos calculs et à partir de votre loyer cible pour le type de bien acheté (par exemple si vous achetez un T2, vous saurez le loyer moyen dans votre secteur grâce aux sites de petites annonces), vous pourrez calculer votre rentabilité prévisionnelle.

Que vérifier avant d’investir dans l’immobilier ?

Soyez intransigeants dans vos vérifications précédant votre investissement immobilier. Les éléments à analyser sont nombreux, mais les contrôler vous permettra de ne pas vous faire avoir et d’en retirer des avantages. Un problème au sein du logement ne vous forcera peut-être pas à annuler l’achat, mais à négocier le prix d’achat, ce qui peut être intéressant si la réparation n’est pas trop coûteuse par la suite.

Consultez les procès-verbaux des dernières assemblées générales de copropriété, afin de vérifier si des travaux sont prévus prochainement. En effet, les copropriétaires doivent payer le montant des travaux. C’est donc un élément important à prendre en compte, selon l’état du bâtiment et la somme des travaux.

De même pour les travaux que vous souhaiteriez réaliser personnellement dans votre logement, renseignez-vous auprès de la mairie de ce que vous pouvez faire ou non et faites venir des artisans pour chiffrer une enveloppe travaux globale. Les communes ont des règles différentes en matière de travaux, il faut donc vérifier vos autorisations.

Nous espérons que ces quelques conseils vous permettront de réaliser sereinement votre investissement immobilier et d’en retirer un maximum de bénéfices !

Plus d’informations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.