Vita Pecunia » Acheter ou vendre en viager : les transactions

Acheter ou vendre en viager : les transactions

Vous souhaitez acheter ou vendre un appartement ou une maison en viager ?

Vous pouvez publier gratuitement votre annonce sur le site Vita Pecunia, visible par plus de 15 000 acquéreurs ou vendeurs potentiels chaque mois !

Afin d’augmenter la visibilité de votre annonce, vous avez la possibilité de souscrire à des options facultatives.

Publiez votre annonce de viagerModifiez vos annonces de viager

Vous pouvez affiner votre recherche en consultant nos catégories.

Les annonces de recherches de viagers : si vous vendez un viager et que vous recherchez un acquéreur, consultez les annonces de recherche de viager

Les annonces de viagers à acheter, affinées par grandes villes : Paris et Ile de France, Lyon, Nice et Cannes. Retrouvez également notre catégorie dédiée aux viagers libres.

Il n'y a pas d'annonce correspondant à vos critères de recherche.

Pourquoi acheter en viager ?

Le viager est une transaction immobilière qui permet à un sénior de vendre son logement pour percevoir des revenus complémentaires et à un acquéreur de se constituer un patrimoine immobilier sans prêt et sans gestion locative.

Le viager est une opération rentable, que ce soit pour l’acheteur ou le vendeur.

Il permet également d’améliorer les vieux jours des séniors tout en permettant le transfert du patrimoine immobilier vers les plus jeunes générations. Le viager est une solution intéressante pour répondre aux enjeux des pensions de retraite et à leur montant, souvent insuffisants pour permettre à nos anciens de vivre décemment.

Le principe de l’achat en viager

Le viager immobilier repose sur un principe fondamental : l’aléa. Ni le vendeur, ni l’acheteur ne savent quel montant de rentes viagères sera versé et durant combien de temps le vendeur restera dans le logement.

Le vendeur peut soit rester dans son logement et conserver l’usage du bien (on parle de viager occupé), soit il vend le logement libre d’occupation. Il s’agit dans ce cas d’un viager libre. Dans de plus rares cas, le vendeur peut conserver l’usufruit du bien.

En restant dans son logement, le vendeur va consentir à une décote à l’achat : on peut ainsi voir la baisse du prix de vente du logement occupé comme un paiement anticipé des loyers du vendeur à l’acheteur.

Ainsi, l’acheteur n’aura jamais à subir de risque locatif puisque les loyers ont déjà été payés en quelques sortes !

Le paiement se fait de deux manière : une partie au comptant (appelé le bouquet) et le reste en rentes versées à vie au vendeur (généralement tous les mois, elles portent le nom de rentes viagères).

La vente est conclue lors de la signature de l’acte authentique chez le notaire et l’acheteur s’engage à payer les rentes jusqu’au décès du vendeur.

Acheter en viager : occupé ou libre ?

Tout d’abord, sachez que le nombre de viagers libres à la vente est plus rare. Ce type de vente va plutôt intéresser les personnes qui ont des difficultés à trouver des financements (entrepreneurs, intermittents du spectacle) et qui veulent acheter leur résidence principale par exemple.

Les viagers occupés, plus répandus, permettent à l’acquéreur de se constituer un patrimoine immobilier sur le long-terme, avec une capacité d’épargne raisonnable et sans aucune gestion locative. Il s’agit donc d’un pur investissement locatif.

Le choix entre un viager libre et occupé est donc très simple pour l’acquéreur : il dépend simplement de son projet de vie.

Pour le vendeur, un viager occupé lui permettra de rester dans son logement tout en améliorant son train de vie grâce au bouquet et à la rente viagère versée par l’acheteur. Contrairement à une vente immobilière classique, il pourra ainsi rester chez lui et vivre une retraite confortable.

Il peut également vendre son logement en viager libre. Cette option est intéressante car contrairement à une revente de son logement, il s’assure ici une rente à vie couverte par l’inflation grâce à la revalorisation annuelle selon l’indice à la consommation. Dans de nombreux cas, le taux d’actualisation retenu dans le calcul de la rente est bien plus attractif que celui des assureurs si le vendeur voulait placer son capital et le convertir en rente viagère directement chez un organisme d’assurance.

Comment est calculé un viager ?

Un viager est calculé grâce à des barèmes viagers.

Ce sont des tables utilisées pour convertir les capitaux en rentes notamment. Ils permettent également de déterminer les valeurs occupées des logements vendus en viager.

Nous vous conseillons de faire appel à un spécialiste pour évaluer votre viager car de nombreux barèmes utilisés par les notaires sont obsolètes ou ne reflètent pas la réalité économique du viager.

Si vous souhaitez une évaluation personnalisée de viager, contactez-nous.

Qui peut acheter en viager ?

A partir du moment où l’acheteur est majeur et en capacité de contracter, il peut acquérir un viager. Néanmoins, nous vous conseillons de respecter au moins une génération d’écart entre le vendeur et l’acheteur pour éviter que l’acquéreur ne décède avant le vendeur… Ce qui est notamment arrivé au célébrissime viager de Jeanne Calment !

Le vendeur devra lui être ni trop vieux, ni trop jeune. En effet, un crédirentier de plus de 95 ans devra demander une rente viagère très élevée et une décote très faible, ce qui rebutera la plupart des acheteurs. Trop jeune, la décote sera trop élevée et la rente trop faible…

De plus, le vendeur ne devra pas être malade. En effet, une maladie connue par l’acheteur peut être suffisante pour annuler le contrat !